Fiche de lecture n°12

Publié le par lieutenantrahmani

Amazigh : L’homme Libre.

 « La terre n’est qu’un seul pays dont tous les hommes sont les citoyens, un seul village à la suite des découvertes scientifiques et de l’inter-dépendance indéniable des nations. On peut aimer tous les peuples du monde tout en aimant son propre pays. »

 

« La vérité est comme la mer, elle n’apparaît qu’une fois rejetée sur le rivage. Quel dommage qu’il faille tant de naufrages pour enfin l’apercevoir. »

Abdelkader Rahmani.

 

 

 

Fiche de lecture n°12

De l’Université de l’Ignorance

22 avril 2012

 

 

L’islamophobie étant très développée en Occident, notamment en France par l’ignorance de ceux qui en font l’objet principal de leur politique, il nous a parut nécessaire de faire connaître cette religion par son lexique. Ses détracteurs utilisant ces mots sans en connaître le sens. De prochaines fiches de lecture traiteront des lexiques du Judaïsme et du Christianisme.

 

« Monsieur Dubois demande à Madame Nozière quel était le jour le plus funeste de l’histoire de France ? Madame Nozière ne le savait pas. C’est, lui dit Monsieur Dubois, le jour de la bataille de Poitiers, quand en 732 la science, l’art et la civilisation arabes reculèrent devant la barbarie franque… » Anatole France : « La vie en fleur. »

 

Extraits du :

« Dictionnaire des groupes religieux aujourd’hui »

De Jean Vernette et Claire Moncelon, ed PUF-politique d’aujourd’hui.

 

ALAOUITES

 

ORIGINE - Fidèles de l'Islam (voir notice) nés de Muhammad Ibn Nusayr Al Namiri au 9ème siècle qui se présente comme héraut du 10ème Imam. Ce sont des Chiites (voir plus bas). Ils résident essentiellement en Syrie. Hafz El-Assad, alaouite, arrive au pouvoir en Syrie en 1971 et installe ses coreligionnaires aux postes de direction du pays.

 

DOCTRINE - Chiisme radical. Ali, cousin et gendre du prophète, y est quasi-divinisé. Ils sont considérés comme hérétiques par les autres courants de l'Islam.

 

DIFFUSION - 1 million de fidèles, en Syrie. Une petite présence en France dans les milieux d'immigrés syriens.

 

 

 

CHIITES

 

Partisans (chiat = « parti») d'Ali.

 

ORIGINE - Mahomet en 632 aurait désigné son cousin et gendre Ali comme successeur. Celui-ci devient en 656 le 4ème calife (lieu- tenant, vicaire) de l'Islam, mais suscite des oppositions (la veuve du Prophète, le prétendant Muawiyya), et ses partisans rompent avec le reste de la communauté musulmane gouvernée par les califes Omeyyades. Ali est assassiné en 661. A la mort du 6ème Imam (= descendant d'Ali) en 765, schisme des Ismaëliens. Ceux-ci ne reconnaissent que les 7 premiers Imans, le 7ème étant Ismaël, d'où leur nom de « septimaniens », alors que les chiites attendent le retour du 12ème Imam disparu en 873, pour instaurer la paix et la justice comme Mahdi à la fin des temps, d'où leur nom de « Duodécimains ». Les Duodécimains (90 % de la population en Iran, 50 % de la population en Irak, 30 % au Liban) représentent le courant majoritaire. Avec l'instauration de la République Islamique en Iran (où les Ayatollahs - « signes de Dieu» - interprètent la volonté du 12ème Imam disparu), le Chiisme veut jouer un rôle de leader dans l'expansion de l'Islam, spécialement contre les influences occidentales.

 

DOCTRINE - Celle du Coran, mais dans une interprétation plus ésotérique. Le Chiisme possède ses propres hadiths (recueils des faits et dits de Mahomet). Exaltation du don de soi à la cause de l'Islam, à l'exemple d'Ali le « martyr ».

 

FONCTIONNEMENT - Une forte hiérarchie religieuse : les Mollahs (= maîtres), les Ayatollahs. Un fort dynamisme islamiste, surtout depuis la révolution iranienne. Des courants apparentés et des dissidences telles les soufis, les druzes, les alaouites.

 

DIFFUSION - Les chiites « duodécimains » sont 110 millions (en Iran, Irak, Turquie, URSS, Afghanistan, Liban, Inde et Pakistan). Les Chiites « ismaéliens » environ 15 millions (en Inde).

Les différentes tendances sont présentes en France dans la diversité des courants de la communauté musulmane.

 

DRUZES

 

ORIGINE - Issus du chiisme ismaélien. En 1017 le calife Hakim Ibn Nizar se proclame incarnation de Dieu. Il disparaît (assassiné ?) en 1021 ; ses fidèles attendent son retour à la fin des temps. La dynastie druze s'implante fortement au Liban où elle témoigne d'un sens politique aigu. Dans l'actuelle guerre civile libanaise, la communauté est dirigée par la famille

Jumblatt.

 

DOCTRINE - Des Livres sacrés non-connus dont 111  Lettres de la Sagesse.

Un certain ésotérisme, chez les initiés. Des croyances adventices (la réincarnation par exemple). Pratique formelle des rites de la religion dominante (Christianisme, Islam). Attente de la manifestation finale d'Al Hakim.

 

DIFFUSION - 500 000 (Syrie, Liban, Israël). Présents sur l'hexagone dans la population musulmane immigrée. Les druzes sont connus en France pour l'intervention des troupes françaises en 1860 et lors du soulèvement de 1925-1927.

 

 

 

 

ISLAM

 

ORIGINE - Muhamed (« le Loué »), Mahomet en français, naît entre 567 et 573 à La Mecque en Arabie, ville religieuse et commerçante. Caravanier mystique, il reçoit vers 610 une révélation de Dieu par son ange, Gabriel, qui lui indique sa mission: ramener son peuple à la religion d'Allah, le Dieu-Unique, en lui redisant les paroles entendues : le Qoran (= récitation). Il part alors prêcher la soumission (l'Islam) à la volonté de Dieu et annonce le Jugement divin. Il soulève l'hostilité de ses compatriotes à La Mecque et doit se réfugier en 622 à Yathrïb (devenue «La Ville du Prophète », al-Médinat al-Nabi, Médine).

 

C'est l'an 1 du calendrier musulman (l'Hégire, ou « émigration »). En 630 il s'empare de La Mecque, la soumet à la Loi du Coran (qui est en même temps législation civile) et il en fait le centre du Monde musulman en instaurant l'obligation d'y faire pèlerinage rituel (Hajj) au moins une fois dans sa vie. L'Arabie est islamisée la première, les clans ennemis s'y étant réconciliés, prélude d'un plus puissant mouvement d'expansion qui étendra la nouvelle religion pratiquement sur tous les continents.

 

DOCTRINE - Elle repose sur: le Coran, livre sacré recueillant après sa mort les révélations reçues de Dieu par Mahomet (qui n'a rien écrit lui-même) ; ses 114 sourates (rangées par longueur décroissante depuis la deuxième) représentent pour le fidèle le recueil des vérités de foi, des principes juridiques et de la gestion de la vie personnelle et sociale ; la  Sunna (ou Hadith) recueil des faits et dits de Muhamed ; la Chari'a, code du droit islamique fondé sur le Coran et la Sunna. L'essentiel de la doctrine repose sur la notion de Dieu : Il est Unique. Il est Tout-puissant, miséricordieux, il rétribue chacun selon ses œuvres. Il parle par ses prophètes (en particulier Moïse, Jésus, Mahomet) ; il parle aussi par sa création mais il est inaccessible dans sa vie intime. L'attitude du véritable croyant est de se soumettre (Islam) à Dieu en se remettant en confiance entre ses mains.

 

FONCTIONNEMENT - L'ensemble des croyants de l'Islam forme la communauté de 1'Umnma. Il n'y a pas de distinction entre temporel et spirituel. Cinq obligations fondamentales structurent sa vie religieuse et sociale (les « cinq piliers « ) : 1) La profession de foi (Chahada) qui fait entrer dans 1' Ummna et unit la communauté. «Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah, et Mahomet est son prophète ». 2) La prière cinq fois par jour (que le croyant essaie de dire en groupe, plus spécialement le vendredi à midi à la mosquée). 3) Le jeûne du Ramadan (neuvième mois de l'année lunaire. 4) L'aumône (Zakat). 5) Le pèlerinage à La Mecque (Hajj). Le Jihad (effort, «guerre sainte ») concerne l'engagement actif pour développer le règne de Dieu, dont un des moyens est la diffusion de l'Islam.

 

Le monde musulman connaît plusieurs courants : les Sunnites, qui se reconnaissent comme gardiens de l'Islam orthodoxe; les Chiites, qui se rattachent à Ali, gendre et cousin de Mahomet; les Chiites Ismaéliens et leurs courants Druzes et Alaouites ; les Kharijites (« sécessionnistes ») qui prônent depuis 657 l'élection du calife par la communauté, rigoristes et communautaires (un peu plus d'un million dans le sultanat d'Oman et au Maghreb).

 

DIFFUSION - 937 millions de musulmans dans le monde (septembre 1992). Plus de 3 millions en France, représentant un monde très diversifié par ses origines éthiques et nationales, par ses caractéristiques culturelles et religieuses (maghrébins ruraux aux fortes traditions, confréries maraboutiques d'Afrique de l'Ouest, mouvement islamistes, groupes mystiques, tendances Wahhabite, moderniste), par ses rôles sociaux (85 % sont immigrés à basse qualification professionnelle). Nombreux efforts des divers courants : pour établir des structures permettant de développer la vie religieuse et culturelle, de conserver l'identité islamique en situation de diaspora, pour ré-islamiser les jeunes de la seconde génération. 450 lieux de prière et mosquées.

 

ADRESSES - L'Islam ne possédant ni structure centralisée ni hiérarchie religieuse, et les courants religieux le représentant en France étant divers, parfois opposés et dépendant souvent de financements extérieurs, il n'est pas possible de donner ici des indications autorisées. On pourra cependant se renseigner auprès du ministère de l'Intérieur (et des Cultes) sur l'état actuel du CORIF (Comité de Réflexion sur l'Islam en France) instance née en 1990 du souhait du gouvernement français de pouvoir rencontrer des interlocuteurs représentatifs du inonde musulman sur l'hexagone. Il est composé de 15 « sages » musulmans. Et aussi: Grande Mosquée de Paris, 1-2, place de Puits de l'Ermite, 75005 Paris. Ligue Islamique mondiale: 15, rue de Bruxelles, 75009 Paris. Autre adresse utile pour une information régulièrement actualisée : Secrétariat catholique pour les relations avec l'Islam, 71, rue de Grenelle, 75007 Paris, tél. (1) 42 22 03 23.

 

SOUFISME

 

Courant mystique de l'Islam ayant quelque parenté avec le Chiisme, qui a donné un ensemble de textes de haute valeur spirituelle, et parfois contesté des courants en place. S'exerce à travers des Confréries religieuses (exemple : les Derviches) qui peuvent devenir des puissances locales, voire des courants politiques (exemple: les Frères Musulmans en Egypte, Soudan et Lybie). En France une certaine influence spirituelle dans la mouvance du Nouvel-Age, et dans les courants islamiques parmi les immigrés.

 

SUNNITES

 

Musulmans partisans de la Sunna (« voie », « tradition ») à la différence des chiites (» partisans » d'Ali) et des kharijites (« sécessionnistes »). Voir notice Islam. ORIGINE - En 658 les partisans d’Ali, le gendre de Mahomet, refusent la nomination comme calife du gouverneur de Syrie Muawiyya, que les Sunnites, eux, ont accepté. Ils seront les artisans du grand développement de l'Islam jusqu'en Inde et en Espagne, sous la direction des Omeyyades, de 661 à 750. En 1928, l'opposition à l'influence de l'Occident sur l'Islam prend corps avec la création en Egypte de la confrérie des Frères Musulmans.

 

DOCTRINE - Le Coran (révélation définitive de Dieu qui abroge les révélations antérieures de l'Ancien Testament et des Evangiles) et les Hadiths (qui recueillent le souvenir des actions et des paroles du Prophète et de ses compagnons), bases de la Tradition (sunna), constituent les écrits fondamentaux du sunnisme. Ils expriment la doctrine commune de l'Islam.

 

FONCTIONNEMENT - Nombreuses confréries religieuses ; rôle moins important que dans le chiisme des responsables religieux. Le calife (successeur du Prophète) est choisi dans la tribu des Qoraïshites. Des mouvements réformistes sont issus du sunnisme : Wahhabisme, Salafiya, Senoussisme. Le Sikksme (sikh = disciple) de guru Nanak (1469-1539) qui essaie de rapprocher hindous et musulmans, lui est apparenté pour une part.

 

DIFFUSION - Les 700 millions de Sunnites représentent plus de 85% de l'Islam, présents du Maroc à la Turquie, de l'Afrique Noire au continent indien, des républiques musulmanes de l'ex-URSS à l'Indonésie. Les Black-Muslims chez les noirs d'Amérique sont une forme dérivée du sunnisme. Celui-ci regroupe la majorité des immigrés musulmans en France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ALY 24/04/2012 16:08

salaamu 3alaykum ,bonjour
il y a une une confusion lorsque dans le texte il y mentionne que les pilier sont de 5 en il est mentionné le djihaad guerre sainte et un effort.
chez les CHIITES le 6ième pilier est AL AMRU BIL MA3ROOF WA NAHYI 3ANI L MUNKAR RECOMMANDATION DU CONVENABLE ET COMNDANER LE BLÂMABLE.
WA SAALAAM